La E.T. Corset

Une entreprise qui confectionne de corsets

Fuente : La manufacture vers 1915, Fonds CH478, Histoire de Saint-Hyacinthe.


Une entreprise venue de Sherbrooke

Les promoteurs achètent un terrain sur la rue Laframboise. Au point de vue de l'architecture du bâtiment, on opte pour une large structure rectangulaire en forme de « L » formée de briques rouges de 30 sur 45 mètres qui s'élève sur trois étages.

Contrairement aux autres usines du quartier Bourg-Joli, le bâtiment présente une singularité architecturale étant donné sa haute tour pointant vers le tunnel de la rue Laframboise. Elle possède un toit fenestré de style victorien.  

Photo : Fonds CH116, Studio Lumière.


Une longévité sans précédent

L’Eastern Township Corset, couramment appelée par la population la E.T. Corset, est, dès son arrivée dans la ville, une usine considérable ayant à son actif entre 150 et 200 employés, en grande majorité des femmes, qui s’affairent à la confection de lingerie féminine. 

La manufacture ne subira presque aucun changement architectural et ne sera pas non plus agrandie. La E.T. Corset existe durant 87 ans, fermant ses portes en 1978 à cause de la crise de l’industrie du textile. 

Photo : Des ouvrières en plein travail en 1956. Fonds CH116, Studio Lumière.


La E.T. Corset après la fermeture

Après leur fermeture, les usines de la ville présentent souvent des endroits intéressants pour l’implantation de petites industries et de commerces qui vont alors louer un ou des étages de l’ancienne manufacture. Surtout, ces bâtiments vacants ont l’avantage d’être spacieux, ce qui en fait de parfaits entrepôts. La E.T. Corset ne fera pas exception à cette règle et servira d’unité d’entreposage jusqu’au début des années 2000. 

En 2015, des investisseurs locaux décident de raser le site de l’ancienne manufacture afin d’y faire un immeuble à logements. En mémoire de l’ancienne E.T. Corset, les entrepreneurs décident de reproduire le toit victorien qui trônait à cet endroit depuis près de 124 ans. 

Photo : Fonds CH366, Jacques Fiset


L'usine en vidéo

Fuente : Extrait d'un film de Jean Lafond pour le bicentenaire de Saint-Hyacinthe en 1948. Fonds CH367, Documents audio-visuels.

Version textuelle de l'audio

Vous vous trouvez devant l’emplacement de la défunte  Eastern Township company reconnaissable par sa tour à l’allure victorienne qui orna sa devanture pendant plus d’un siècle. D’ailleurs, si vous levez les yeux au-dessus du bâtiment actuel, vous verrez une réplique de ce toit unique en son genre.  

En 1880, le Sherbrookois d’origine, Octave Gendron, fonde, dans sa ville natale, une entreprise spécialisée dans la confection de lingerie féminine. La compagnie, qui prend le nom de Eastern Township Corset Limited est ensuite attirée par une promotion de la Ville de Saint-Hyacinthe. Cette dernière offre à la manufacture un boni de 15 000$. En effet, en 1891, grâce à cet incitatif colossal pour l’époque, Octave Gendron et ses associés décident de relocaliser la E.T. Corset sur la rue Laframboise à quelques pas du chemin de fer. 

Comme son nom l’indique, l’entreprise se spécialise dans la confection de corsets pour femme. Vous avez sans doute vu, soit à la télévision, soit au cinéma, cette pièce de vêtement emblématique de la haute couture féminine au XIXe siècle. Ce sous-vêtement était constitué de renforts visant à modeler le buste des femmes. Ce faisant, le corset permettait d’affiner la taille grâce à un laçage serré qui met en valeur le buste. La mode du corset demeure au Québec jusqu’au début du XXe siècle où, petit à petit, il est remplacé par la gaine amincissante, beaucoup plus élastique et confortable.  

La E.T. Corset va survivre à ce changement de mode en adaptant sa production aux nouvelles réalités. Dès lors, elle se spécialise dans la fabrication d’autres types de sous-vêtements allant du soutien-gorge à la blouse de nuit. Cette activité diversifiée lui permit de continuer sa production jusqu’à sa fermeture en 1978. Avec ses 87 ans d’existence, la E.T. Corset demeure l’une des industries ayant eu la plus grande longévité dans le quartier Bourg-Joli.  

Extracto de
Regard sur le patrimoine industriel maskoutain

Regard sur le patrimoine industriel maskoutain image circuit

Presentada por : Centre d'histoire de Saint-Hyacinthe

Direcciones

Descarga la aplicación BaladoDiscovery (para Android y iOS) y accede a la mayor red de visitas guiadas de Canadá.